La Ferme : 
GAEC "A la Bonne Fourche"

La ferme : GAEC "A la Bonne Fourche"
 
 
   "Agriculteur éleveur de bovins de père en fils depuis plusieurs générations, je me suis installé en 1994 en Gaec (groupement agricole d'exploitation en commun) à 4 avec mon père,
mon oncle et mon cousin."
 

   " Mon père et mon oncle ont crée le GAEC du Mézenc en 1973 en unifiant deux fermes.


 - En 1974, ils ont construit l'étable de 140 places à l'attache. Plusieurs races de vaches sont achetées Aubrac, Salers, Charolaise.

 

- En 1989, avec l'entré le cousin, un troupeau limousin est développé.

- En 2000 , moment de transition, il y a 120 vêlages avec un quart de charolaises (celles de l'oncle), un quart d'Aubracs (celles de mon père) et une moitié de limousine (celles des jeunes).

 

- C'est alors en 2002 que les épouses entrent au Gaec en remplacement des retraités.

 

- En 1995, fut construit la stabulation libre pour les limousines.


- En 2012, l'exploitation compte 320 hectares 90 vaches limousines et 30 aubracs et leurs suites.

    Le GAEC est alors  divisé en deux :  

- le GAEC du Mézenc (le cousin et son épouse) garde 160 hectares et 60 limousin.

- le GAEC "A LA BONNE FOURCHE" (Bernard et Cathy) avec 160 hectares
30 limousines et 30 aubracs.

   Le matériel de fenaison est en copropriété et les travaux des fenaisons sont faits
ensembles.

    Actuellement, Cathy et Bernard, le GAEC "à la Bonne Fourche", élèvent
uniquement des aubracs
, plus autonomes et économes. La production de bœufs
a remplacé les broutards (jeunes mâles d'élevage de 8 à 10 mois vendus après
sevrage, et exportés en Italie ,Turquie, Algérie...).

Aujourd'hui, nous produisons essentiellement
du Fin Gras du Mézenc.

- A partir de 2013 , Cathy a développé des activités d'agrotourisme :

 

  • visite et goûter a la ferme

  • balade à poneys

  • chambre d’hôte et le gîte La Porte du Chardonnet.

- En 2015-2016, le chalet du Pradel est créé permettant d'accueillir le public
à la salle des goûters et 14 personnes au gîte du Pradel.

- En 2020, la roulotte est installée au coeur de la ferme, pour un tourisme plus bohème et un retour à l'essentiel au coeur des merveilleux paysages du Mézenc.

Les activités d'agrotourisme semblent un prolongement de notre activité agricole, puisque cette agriculture est la première productrice de paysage. Ces paysages sont à consommer sans modération par nos visiteurs, et les activités d'accueil permettent à notre exploitation familiale d'apporter un revenu autre. De plus , les contacts sont très enrichissant humainement, et nous font voyager sans se déplacer."

Bernard Bonnefoy, agriculteur du Mézenc

Toutes ces fabuleuses photos sont l'œuvre de © Nicolas Pazery